Espace Presse

Communiqués de presse

  • Téléchargez au format [pdf] ou [doc]23/09/2009 - Handi.tv lance le Magazine Handiversité, premier magazine consacré au handicap dans sa diversité
  • Téléchargez au format [pdf] ou [doc]22/09/2009 - Handi.tv lance Handiversité, une brève hebdomadaire sur le handicap
  • Téléchargez au format [pdf] ou [doc]14/09/2009 - Handi.tv lance un coffret DVD gratuit sur l'indemnisation des victimes

Kit de presse

Logo :
Logo-black Logo Formats : PNG [200 Ko] / PSD [400 Ko] / EPS [2.9 Mo]

Revue de presse

Suite101.fr
27/08/2010 - Marie-Pierre Frénéa

Handi.tv a fêté ses deux ans le 11 juin


Diffusée sur internet et sur un réseau de chaînes TV, www.handi.tv s'adresse à toute personne concernée par le handicap et aux autres... 

Le handicap fait souvent l'objet en France d'une sous-médiatisation chronique en raison de l'intérêt ou du non intérêt du sujet pour les médias traditionnels, assorti de l’efficace excuse qui sort de nulle part : le retard des mentalités... Comme si personne n'était concerné. Handi.tv propose des sujets originaux comme sur les autres chaînes grâce à sa vedette du moment vue dans la nouvelle star entre autres, Yolaine Cotte Verdy, animatrice qui met fin aux clichés.

Mission du média : donner de l'information utile sur le handicap

D'une part pour les personnes handicapées, pour les personnes liées au handicap et également pour les personnes qui ne connaissent pas le handicap

Les actualités liées au handicap

Savoir qui peut être reconnu travailleur handicapé ? Comment ? Et qui bénéficie des avantages financiers liés à ces lois est une première sur une chaîne spécialisée en la matière.

Les informations juridiques

Ensuite, les renseignements juridiques cruciaux pour une vie plus "légère" grâce au : les possibles recours pour le salarié quand l'entreprise et lui même ont cotisé à un organisme de prévoyance dans sa vie professionnelle ou l'information sur l'indemnisation des victimes du cabinet d'avocats Preciozzi et Ceccaldi. Les thématiques reprises par les chaînes sont souvent celles que l'on rencontre sur le site web. A savoir le droit lié au handicap, les cabinets d'avocats spécialisés en la matière.

Les témoignages

Divers et variés, les témoignages présentent des villes, des associations d’art, etc. Thème qui a pour gros avantage de lever les préjugés et de montrer que tous les handicaps sont différents, pas forcément lourd. Récemment, Marina R , jeune chanteuse atteinte d'une maladie orpheline a été interviewée par Yolaine Cotte-Verdi, elle retrace son parcours de chanteuse , puisqu'elle a sorti un clip vidéo réalisé par Nicolas Tampier.

Yolaine Cotte Verdy évite de tomber dans le clichés

En tout cas pour certains handicaps, et ce qui fait plaisir...Yolaine Cotte-Verdy, animatrice de la chaîne et notamment de l'émission "handiversité le mag" a à plusieurs reprises dénoncé les clichés et représentations plaintives que fait circuler la télévision sur le handicap. Cette jolie jeune femme, ex-décoratrice, ex-costumière, pleine d'énergie et paraplégique,à la suite d'un accident de moto, anime l'émission handimag, magazine dédié aux rencontres, aux loisirs et à diverses interviews. Vue très souvent sur M6, à la nouvelle star et sur TF1 dans "Kilimandjaro, au delà des limites", elle s'est confiée à Radio France bleu. Elle reproche à la télévision d'avoir voulu faire trop dans le pathos et cherché à tirer des larmes sur le handicap...

C'est une formule plein d'encouragement même si le handicap est encore une histoire propre à chacun.

Handimobility.org
22/02/2010 - Philippe Steinier

Handi.tv lance Handiversité, le magazine vidéo sur le handicap que vous pouvez dès à présent visualiser


Présenté par Yolaine Cotte verdy, Handiversité est un magazine mensuel de 26 minutes, traitant de l’actualité locale du handicap.

Dynamique et spontanée, cette émission d’information et de divertissement vous présente des initiatives réussies en matière de loisir accessible et d’insertion de travailleurs handicapés en Provence Alpes Côte d‘Azur.

Une chronique animée par le Cabinet Preziosi – Ceccaldi, avocats associés au Barreau de Marseille, apporte un éclairage sur l’actualité juridique et sociale du handicap.

Yolaine reçoit parfois en plateau un invité, personnalité ou expert, pour prolonger le débat sur l’actualité du mois.

Ce magazine vidéo de qualité intéressera forcément au vu des sujets abordés un plus large public que celui de Provence Côte d’Azur et il n’est pas à douter que vous pourrez également trouver des sujets qui vous intéressent directement.

 

handicapinfos
22/02/2010 - Laurent Krieg

Yolaine Cotte-verdy présente Handiversité, un magazine sur le handicap


Yolaine Cotte-verdy présente Handiversité, un magazine sur le handicap.

andiversité est diffusé depuis octobre dernier sur handi.tv.

 

Handiversité est un magazine mensuel de 26 minutes sur l’actualité du handicap en Provence Alpes Côte d’Azur. Mais les reportages, de très bonne qualité, peuvent intéresser un public plus large que les habitants de la région. Handiversité est diffusé sur www.handi.tv ainsi que sur plusieurs chaînes locales : LCM, Canal Maritima, APHM Télévision et Télé Locale Provence.

 

 La biographie de Yolaine Cotte-verdy :

 

Après de nombreux voyages, des études d’arts plastiques reprises tardivement et la création d’un restaurant avec sa mère sur Aix-en- Provence, Yolaine Cotte-Verdy devient intermittente du spectacle.

 

Décoratrice pour des clips (Dany Brillant, Hélène Ségara, Florent Pagny...), des séries (un gars et une fille) ou des téléfilms, elle est aussi costumière, notamment sur la série TV « H », sur des publicités ou encore des longsmétrages (jeux d’enfants). C’est à la suite du dernier film qu’elle fera (Neg maron), en Août 2003, qu’elle a un accident de moto sur l’île de St martin aux Antilles.

 

Polytraumatisée, la colonne vertébrale brisée, deux infections nosocomiales contractées dont une très grave et plusieurs fois opérée, Yolaine fait mentir les médecins ; non seulement elle survie mais ses jambes rebougent...

Yolaine n’a pour ambition que d’être épanouie...

 

Un coup de pouce du destin, 15 mois d’hospitalisation, 5h de kiné par jour et une bonne dose d’humour et de stoïcisme remettent Yolaine debout.

 

Et c’est quatre ans après l’accident et un travail de kinésithérapie constant et acharné qu’elle va réaliser un rêve d’adolescence: Participer à un Raid Aventure. Elle ne marche alors pas plus d’une demi-heure d’affilée en s’arrêtant toutes les 10 minutes.

 

Ce raid donnera le reportage « Kilimandjaro ; au-delà des limites », diffusé en février 2008 sur TF1, où l’on voit Yolaine atteindre 5240 mètres d’altitude et marcher jusqu’à dix heures par jour...

 

Cette expérience lui permet de faire des choses « intelligentes » comme intervenir dans une prison ou un collège mais aussi de prendre conscience de son manque de confiance en soi malgré la force mentale indéniable qui l’habite.

 

Elle décide donc - pour provoquer cette confiance, chercher à se faire plaisir malgré la difficulté et parce qu’elle adore chanter- de participer à « la nouvelle star »... Elle finira parmi les 25 derniers candidats... Pas mal pour quelqu’un qui n’avait jamais chanté devant personne !

 

C’est grâce à ces émissions que le producteur d’Handi.tv pense à elle pour présenter le premier Journal télévisé français traitant du handicap. Elle accepte encore une fois d’apparaître à l’écran, motivée par le travail d’équipe, la notion transmise d’ouverture d’esprit et le souffle novateur de cette entreprise... Et non par un quelconque besoin de reconnaissance.

 

Car Yolaine n’a pour ambition que d’être épanouie...

Faire Face Magazine
01/02/2010 - Franck Seuret

Energie à partager


Depuis son accident de moto, en 2003, Yolaine Cotte-verdy s’est battue comme une forcenée pour survivre, puis remarcher. Cette ex-décoratrice présente désormais Handiversité, un magazine sur le handicap diffusé depuis octobre dernier sur handi.tv

« J’ai longtemps cherché quelle était ma mission. Aujourd’hui, je pense avoir trouvé ». Yolaine Cotte-Verdy n’imagine pas avoir échappé deux fois à la mort en vain. En août 2003, elle est victime d’un accident de moto. « J’ai eu une chance inouïe de ne pas y rester, alors que je n’avais pas de casque. » Mais la moelle épinière a été touchée et les médecins diagnostiquent une paraplégie. La seconde fois, quelques mois après sa chute, elle triomphe d’un combat pourtant perdu d’avance contre une maladie nosocomiale. « J’ai passé quatre à cinq mois entre la vie et la mort, dans une chambre stérile. J’ai été la première à survivre à cette infection. » Ajoutons à la liste un troisième « miracle » : contrairement à toutes les attentes, elle remarche, et c’est debout que cette Aixoise de 36 ans, visage rieur, crinière bouclée, présente Handiversité, un magazine diffusé depuis octobre 2009 sur handi.tv.

CINQ HEURES DE KINE PAR JOUR

C’est d’abord sa force de caractère que Yolaine Cotte-Verdy doit d’être encore de ce monde, et sur ses deux jambes. A son humour, qui ne l’a pas quittée même dans les heures les plus noires, et à sa volonté. Sur son lit d’hôpital, elle bombarde les médecins de questions, se sèvre peu à peu de médicaments qui la rendent moins lucide, même si c’est au prix d’une plus grande souffrance…  « Lorsque nous étions plus jeunes, mon frère aîné me poussait constamment dans mes retranchements. Et il continue à le faire. Il m’a « élevée » comme une guerrière »

A peine rétablie, la guerrière repart au combat, à raison de cinq heures de kiné par jour pendant trois ans ! « J’ai souffert à en pleurer pendant les séances, mais ma volonté était plus forte que la douleur. Deux mois après l’accident, j’avais senti mes orteils bouger. Je me suis engouffrée dans cette « faille » et peu à peu, j’ai récupéré. » « Les médecins m’avaient dit qu’elle avait 2% de chances de remarcher, se rappelle Renald Cotte-Verdy, son frère. Je lui ai mis le marché en mains, en la prévenant qu’elle devait désormais se considérer comme une athlète de haut niveau si elle voulait saisir cette chance. Je l’ai aidée à organiser « la résistance » ; je ne l’ai pas lâchée ; sa volonté et son énergie débordantes ont fait le reste. »

Yolaine Cotte-verdy entreprend même, en 2007, une escapade sur les sentiers de la plus haute montagne d’Afrique, en compagnie d’une dizaine d’autres volontaires handicapés, pour une émission produite par TF1 : Kilimandjaro, au delà des limites. Quand elle est partie, elle ne pouvait pas marcher plus d’une demi-heure d’affilée, sans faire une pause toutes les dix minutes. A la fin, elle enchaînait dix heures par jour.

Aujourd’hui, Yolaine Cotte-verdy ne se déplace plus qu’en marchant, avec l’aide de cannes. Et si elle a arrêté la kiné, elle continue à s’entraîner sous la houlette d’un coach sportif.

« Ce n’est pas que je refuse mon handicap mais je veux donner mon maximum pour ne pas avoir de regrets. Et je pense que je peux encore progresser. Sans doute même arriver à marcher sans cannes » avoue-t-elle … Sans doute même arriver sans cannes » avoue-t-elle… pas tout à fait convaincue. Car plus elle avance, plus elle réalise le prix à payer. « Tout est effort : me lever, marcher, m’asseoir. En plus, je souffre de douleurs neurologiques qui ne me quittent pas. Moi qui était très spontanée, adorais danser, bouger, faire du sport, je ne m’amuse plus avec mon corps. Je me « traîne » alors que j’étais super speed, super efficace. » La jeune femme qui travaillait avant son accident comme décoratrice et costumière pour des clips, des séries ou films, n’a pas grand espoir de retrouver du boulot dans un milieu qui exige « d’être toujours à 200% ». « Mon handicap m’empêche fondamentalement d’être celle que j’étais avant. Mais il m’a aussi ouvert sur un nouveau monde de perspectives sensibles. Je suis beaucoup plus réceptive à tout, beaucoup plus marquée par ce qui se passe autour de moi ».

NOUVELLE STAR

Une semaine après son retour de Tanzanie, Yolaine Cotte-verdy s’est inscrite à La Nouvelle Star, le radio-crochet télévisé de M6. Pour se lancer un nouveau défi et parce qu’elle a toujours aimé chanter. Elle finira parmi les 25 derniers candidats. « Je ne m’attendais pas à susciter autant de réactions. Parfois négatives, dans certains articles où les journalistes me reprochaient de rechercher la notoriété à tout prix, mais le plus souvent positives. Beaucoup de gens venaient spontanément me voir dans la rue pour me dire que mon combat pour avoir une vie qui me ressemble les avait beaucoup touchés, qu’il leur redonnait envie d’avoir envie. C’est pour ça que j’ai accepté la proposition de Stéphane Thau de présenter le magazine.»

« J’avais été séduit, en la voyant dans ces émissions, par sa spontanéité, son énergie et son côté décalé, explique le producteur de l’émission Handiversité. Je n’ai pas été déçu. » Yolaine Cotte-Verdy apporte au magazine sa fraîcheur et sa décontraction, mais aussi sa capacité à rapidement briser la glace avec les gens qu’elle rencontre.

« Nous voulons donner une image positive du handicap, en mettant en avant des initiatives intéressantes, qu’elles soient culturelles, sportives, ou sociales, précise la présentatrice. Mon but, c’est que les valides ne zappent pas, qu’ils se sentent eux aussi concernés par les sujets que nous traitons. Je veux donner de l’énergie à tous ceux qui nous regardent. » Noble mission.

Un magazine de qualité

Handiversité est un magazine mensuel de 26 minutes sur l’actualité du handicap en Provence Alpes Côte d’Azur. Mais les reportages, de très bonne qualité, peuvent intéresser un public plus large que les habitants de la région. Handiversité est diffusé sur www.handi.tv ainsi que sur plusieurs chaînes locales : LCM, Canal Maritima, APHM Télévision et Télé Locale Provence.

 

France Bleu Provence
18/11/2009 - Anne Orenstein

Le handicap et la télé


ANNE ORENSTEIN

Depuis « L’homme de fer » – c’est vrai que c’était diffusé, pour la

première fois en France, en 1969 – il n’y a pas eu grand-chose. Il y a eu

Frédéric, il y a Frédéric ZEITOUN, en ce moment, dans « Télématin » qui nous

parle de la culture, qui est en fauteuil roulant. Il y a eu Jean DEJANVILLE

(phon), dans « C’est au programme » l’an dernier, qui faisait une chronique

typique sur les handicapés. Et puis, il y a eu Yolaine COTTE-VERDY. On l’a

vue à la télé sur TF1 l’an dernier dans « Kilimandjaro au-delà des limites » et

dans la dernière saison de « Nouvelle star » sur M6. Elle participait à cette

émission. Et donc, je lui ai demandé ce qu’elle avait pensé de ces émissions et

elle n’en était pas du tout contente. Je lui ai demandé à elle ce qu’elle pensait

de la représentation des handicapés à la télé.

 

YOLAINE COTTE-VERDY

Dans la télé, oui, les rares fois où on parle des personnes handicapées,

c’est soit en mode victime, soit en mode héros, en fait, que ce soit « Regardez,

ils galèrent, regardez, ils manifestent » parce que il n’y a pas assez de

logements, pas assez de machins, pas assez de trucs, pas assez de sous, ou

alors, eh bien « Regardez, ils sont réussi cet exploit magnifique de faire » je ne

sais trop quoi, en sport, en… C’est comme aux Jeux olympiques, quand on

parle des médaillés paralympiques, on en parle comme si c’était incroyable

qu’ils arrivent à faire ça, etc. Eh bien non, ce sont des sportifs…

 

ANNE ORENSTEIN

Oui, c’est tout, ce sont juste des sportifs. Alors, qu’est-ce qui bloque ? Là

aussi, j’ai demandé à Rachid ARHAB.

 

RACHID ARHAB

Le handicap fait peur ou on croit que le handicap fait peur. C’est un peu

comme, vous savez, sur l’ensemble des questions de diversité, longtemps on a

pensé que si on mettait un noir ou un arabe dans un téléfilm, on ferait fuir le

public. Aujourd’hui, on pense que, si on met quelqu’un en fauteuil ou un

malentendant, on risque de trahir un peu l’histoire ou d’empêcher le public de

suivre. On se rend bien compte, dans le premier cas que je citais, que ça n’a

pas du tout été la réalité. On se rendra très, très, très vite compte, dans la

réalité du handicap, que ça n’est pas quelque chose de repoussant.

 

ANNE ORENSTEIN 

Alors, en attendant, puisque les chaînes ne font pas vraiment l’effort, il y

a une solution, c’est le Web, c’est Internet. Yolaine, elle est justement sur

Internet. Elle a une émission qui s’appelle « Handiversité » sur la chaîne

HANDI.TV. Une émission qui est, d’ailleurs, reprise sur des télévisions locales

en Provence, là où elle habite. Et elle nous explique donc ce qu’elle pense de

cette émission, ce qu’il faut pour que ça marche.

 

YOLAINE COTTE-VERDY

Le risque, c’est que ça continue dans la ghettoïsation, en fait. Donc, je

ne sais pas ce qu’il faudrait. Nous, avec l’émission, on essaye de faire quelque

chose de léger, de plutôt rigolo, d’un peu décalé, de ne pas se prendre la tête,

que le handicap ne prenne pas le pas sur l’information, la curiosité, l’humour,

que ça donne limite envie d’être handicapé.

 

ANNE ORENSTEIN

Et, pour aller plus loin – elle a beaucoup de bonne humeur. Elle fait

plaisir à entendre – pour aller plus loin, un dossier spécial sur

« francebleu.com », les plus de l’info, « On allume la télé », qui a été préparée

par Claire CHARBONNEL (phon).

Côte Magazine
03/10/2009 - Olivier Roulot

Yolaine Cotte-Verdy, au nom d'elle-même


Elle a gravi le Kilimandjaro, forcé les portes de la Nouvelle star, démontré qu’on pouvait se relever des peaux de banane que la vie glisse sur votre chemin. La voilà qui revient comme présentatrice d’une émission sur le handicap. On l’a découverte à la télévision. Vraie présence, jolie fraîcheur, toute en charme et en tonus, face aux caméras de TF1 et de M6. Elle a d’abord gravi les sommets de Tanzanie, puis participé à l’émission-casting de l’ex-petite chaîne qui monte. Une exposition médiatique d’autant plus forte que les deux programmes ont été diffusés au même moment, bien que tournés à plusieurs mois d’intervalle. De quoi toucher du doigt l’hyper médiatisation et ses revers. « Je n’avais pas prévu ça », reconnaît-elle. « Tout d’un coup, on vous arrête dans la rue, les gens se mettent à écrire sur vous sur Internet... »

Elle a lu des choses dures. Certains criant aux larmes de crocodile à propos de celles qu’elle a parfois laissées échapper, sous l’effet conjugué de la pression, la fatigue et du stress. D’autres - comme ces journaux pour qui elle était devenue « l’handicapée de la Une et de la Six qui aime tellement la télé » - lui ont reproché de rechercher la notoriété à tout prix. Assurant même qu’elle n’était pas handicapée, elle à qui il a fallu quatre longues années avant de marcher à nouveau, à force de souffrance, de détermination et d’efforts, alors que les médecins ne donnaient pas cher de ses jambes après son accident de moto. « Je n’osais plus sortir de chez moi », raconte l’Aixoise, deux ans plus tard. « J’avais l’impression de devoir me justifier de ce que je faisais et qu’on allait me jeter des pierres ».

On la retrouve en pleine forme. A la présentation d’une nouvelle émission consacrée au handicap et produite à Marseille : le Magazine Handiversité, diffusé sur Internet et plusieurs chaînes de télévision locales. Un engagement dans lequel elle croit très fort et s’investit pleinement. Décidée à imposer sa touche personnelle, faite d’un mélange d’humour, de décontraction et d’une petite note décalée. « C’est la seule chose qui peut nous en sortir », confie soudainement cette fille d’un pilote de l’armée de l’air. « Et ça m’amuse qu’on fasse appel à moi pour un magazine très sérieux ».

Visiblement, son producteur est sous le charme. « Elle a un peps et une énergie mentale énormes » souligne Stéphane Thau, qui assure qu’il ne se serait pas lancé sans elle. Il faut dire que la miss n’a pas son pareil pour mettre de l’ambiance. Avec une joie de vivre qui a vite fait de déteindre sur son entourage, en mettant tout le monde à l’aise. « Je n’ai pas d’autre ambition que d’être épanouie », reprend-elle encore. « Quand je sens que je fane, ou que je ne suis pas où j’aimerais être, je m’en vais ».

Andy.fr
02/10/2009 - Pierre Bardina

Handi.tv : l'autre télévision


Le pari qu’avait pris Stéphane Thau et son équipe de fabriquer de toute pièce une « web-tv » consacrée au handicap n’était vraiment pas facile à gagner. Pourtant, il semble qu’Handi.Tv soit sur les rails. Le 24 septembre dernier, Stéphane Thau réunissait au Conseil Général des Bouches-du-Rhône tout un parterre d’associatifs et de professionnels du handicap pour la projection du premier mensuel d’Handi.Tv baptisé « Handiversité, le mag. »

Ce magazine de 26 minutes est entièrement dédié aux personnes handicapées et présenté par Yolaine Cotte Verdy (voir portrait express plus bas). Volontairement régional, cette édition PACA s’articule autour de rubriques qui seront fixes pendant ce rendez-vous mensuel : Handi-tourisme, emploi et juridique. Pour Gaby Charroux, conseiller général délégué aux personnes handicapées du CG13 et maire de Martigues « une émission de ce type manquait énormément dans le paysage de l’accompagnement des personnes handicapées. Le Conseil Général des Bouches du Rhône soutient et accompagne la démarche d’Handi.tv ; il y a des bastilles à prendre dans le domaine du handicap et gagner peu à peu dans la banalisation ; Handi.Tv est un outil supplémentaire pour la sensibilisation ».

Parmi les partenaires d’Handi.tv, le cabinet d’avocats Preziosi & Ceccaldi (spécialisé dans l’indemnisation des victimes) joue un rôle actif, puisqu’il est en charge de la partie juridique (défense des droits) du magazine. « Nous avons été emballé par la démarche de Stéphane Thau et d’Handi.tv : sans information, on ne peut accéder à ses droits. Handi.tv est un facilitateur et comme nous nous considérons aussi comme des facilitateurs, le partenariat s’imposait. » Au delà de sa participation au magazine Handiversité, le cabinet Preziosi Ceccaldi a édité, en collaboration avec Handi.Tv, un coffret de DVD « guide de l’indemnisation des victimes de dommages corporels», disponibles gratuitement.

En réussissant avec son équipe (une quinzaine de collaborateurs) à créer de vrais programmes en multi diffusion, Stéphane Thau prouve qu’il n’est nul besoin de venir du monde du handicap pour être pertinent dans le domaine. Nouveau média, nouveau point de vue, le tout avec un ton rafraîchissant, Handi.tv et ses programmes ont à coup sûr, de beaux jours devant eux… pourvu que l’audience et les budgets suivent dans le temps.

Portrait express : Yolaine Cotte Verdy, charme & handicap.

Décoratrice pour des clips (Dany Brillant, Hélène Ségara, Florent Pagny...), des séries (un gars et une fille) ou des téléfilms, Yolaine Cotte Verdy est aussi costumière, notamment sur la série TV « H », sur des publicités ou encore des longs- métrages (jeux d’enfants). C’est à la suite du dernier film qu’elle fera (Neg maron), en Août 2003, qu’elle a un accident de moto sur l’île de St martin aux Antilles. Polytraumatisée, la colonne vertébrale brisée, deux infections nosocomiales contractées dont une très grave et plusieurs fois opérée, Yolaine fait mentir les médecins ; non seulement elle survit mais ses jambes rebougent... Un coup de pouce du destin, 15 mois d’hospitalisation, 5 heures de kiné par jour et une bonne dose d’humour et de stoïcisme remettent Yolaine debout.

On a tous vu Yolaine Cotte Verdy sur le petit écran ; mais si, souvenez-vous : Yolaine avait participé aux sélections de « La Nouvelle Star » sur M6 et participé, fin 2007, à l’expédition « Kilimandjaro, au delà des limites » filmée par et diffusée en prime time par TF1. Contactée par l’équipe d’Handi.tv pour la présentation de ses émissions, elle raconte : « Au départ, j’étais plutôt dubitative sur cette idée d’émission spécialisée ; mais j’ai quand même rencontré Stéphane Thau. Le fait qu’il ne vienne pas du handicap m’a plutôt séduite et j’ai accepté de présenter par ouverture d’esprit et par volonté d’être sans pathos ni commisération. J’ai envie de parler de handicap comme d’autres thèmes, sans ghettoïsation ». Concernant son aventure avec TF1, Yolaine est restée sur sa faim quant au résultat final – le « documentaire ». « Dans le montage, ils ont complètement laissé de côté tout l’humour et la dédramatisation du handicap ; j’ai des souvenirs de dialogues croustillants qui ont été zappés. C’est vraiment dommage. Quant à l’aventure elle même, j’en garde un souvenir unique, mélange de découverte et de défis. Je ne regrette vraiment pas d’avoir vécu cette équipée ».

Véritable égérie de la chaîne, Yolaine est plus qu’à l’aise dans la présentation des programmes d’Handi.tv. Mais elle tient à ne pas être porte parole de la cause du handicap, juste une actrice… Et nul doute que la présentation des programmes d’Handi.Tv la propulsera vers d’autres horizons.

La Marseillaise
25/09/2009 - Marjolaine Dihl

Une émission accessible à tous


En avant-première hier à l'hôtel du département, Handi TV a diffusé son magazine Handiversité. Cette nouvelle émission d'information de 26 minutes explorera des thématiques liées au handicap.

Pas question pour autant de s'adresser uniquement aux personnes non valides. Bien au contraire..."Ce n'est pas un programme de ghettoîsation" assure Stéphane Thau, fondateur de Handi.tv.

Au sommaire: une chronique juridique et des reportages (tourisme, sport, insertion professionnelle et culture). Le fil rouge reliant tous ces sujets consistera à banaliser le handicap. En témoigne le premier numéro d'Handi TV qui jongle entre un gîte rural disposant d'une chambre adaptée, un club de sport offrant des activités nautiques accessibles à tous ou un dispositif de l'AGEFIPH ayant permis à un charpentier atteint d'une maladie invalidante de poursuivre son activité.

La "banalisation", c'est d'ailleurs ce que vise le conseiller général Gaby Charroux qui soutient ce projet. "Il y a encore des Bastions à faire tomber" insiste l'élu. Aussi s'agit-il pour Yolaine Cotte-Verdy, présentatrice de l'émission, "de montrer que ce qu'on propose aux personnes handicapées convient aussi au monde des valides". Décloisonner et changer les mentalités, voici l'objectif d'Handi TV...

Faire Face Magazine
03/11/2008 - Jean Louis Rochon

Les trésors cachés des Handi-Web TV


... L'esprit média solidaire s'affiche aussi mais avec davantage de professionnalisme, sur Handi TV, "le handicap autrement", à l'adresse www.handi.tv, créée en juin 2008. "Chacun peut devenir acteur du changement, acteur d'une meilleure intégration du handicap" affirme son directeur-fondateur, Stéphane Thau. Entouré d'une dizaine de pigistes sélectionnés pour leurs compétences, ce consultant en stratégie, "habitué à définir des concepts et à les manager, propose une bonne quantité de vidéos dans six rubriques, baptisées "chaînes thématiques", en relation avec le handicap. Certaines vidéos sont sous-titrées pour les malentendants, avant la mise en place d'autres adaptations à leur intention. "C'est en 2009 que la chaîne va prendre son essor. Avec elle, j'ai voulu donner une dimension nouvelle au portail communautaire www.handivox.com qui reçoit 20 000 visites par mois...